Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/01/2010

AMBIANCE CLAUDE MONET................

Chaque fois que je passe à cet endroit,...

Inévitablement, je pense à Claude MONET,...

Un des peintre impressionniste que j'aime,...

Et à sa toîle "la pie"...

Cet endroit, c'est la pie...sans la pie...

Curieux comme le ressenti peut être influencé par des souvenirs forts...

Ce tableau de Monet je l'aime depuis que je suis enfant...

Celui ci fixe les sensations hivernales...

Du gamin de la campagne que j'étais...

Le petit "gavot" comme l'on dit dans le midi...

Et mon âme de gavot j'ai gardée...

Clin d'oeil de la vie,...

Cette campagne de mon enfance,...

Et de mes aïeux,

Lieu que nous habitons désormais...

A pour nom "Le monnet"...

Alors chaque fois que l'on me demande...

Qu'est ce qui fait que l'on devient peintre?...

Je réponds:..."le lieu de son enfance"...

Tout petit je suis tombé dedans!....(moi aussi)...

Dans l'une de mes dernières notes je vous disais:...

"La vie a un côté joueur"...

 

 

***Avant***

IMG_7255B'.jpg

 

***Après***

IMG_7255B.jpg

 

 

*** "La pie" de Claude MONET .1868/1869. ***

Monet - La pieA.jpg

 

 

(Coulaines...SARTHE...janvier 2010.)

 

Commentaires

Claude Monnet savait fort bien et avec la sensibilité de son art et d'un simple détail nous plonger dans le merveilleux
l'avant et l'après c'est aussi du merveilleux en photo
BON DIMANCHE Alain

Écrit par : ginette | 10/01/2010

Simple de rigueur...tant par le thème choisi que par sa composition...simplicité chromatique mais très sensible et équilibré...sa perception de la lumière restitue bien la magie hivernale de la neige...avec une touche de vie, représentée par la pie...j'aime beaucoup cette œuvre...Depuis mes neiges Sarthoises je te souhaite également un très bon Dimanche...Amitiés ALAIN.

Écrit par : bordeau alain | 10/01/2010

Ce tableau a quelque chose de magique : il réussit à être beau sans ressembler à ces cartes postales indigestes de Noël, bien qu'ayant le même motif. On y ressent l'envie de jouer dans la neige et d'envoyer une boule sur la pie est bien tentant... alors gavot, je comprend ton émotion. De quel coin des montagnes cévenoles venaient tes ancêtres ? je cite : "Les raïous, c'est le pays des châtaigniers. Au dessus de 800 m, il n'y a plus de châtaigniers. Là commence le pays des gavots" et plus loin "es un gavotet" (un petit gavot).
Tiré d'un merveilleux petit livre de René Domergue (l'auteur de "des platanes on les entendaient cascailler") qui s'intitule "la parole de l'estranger".

Écrit par : la Calmette | 10/01/2010

Merci Jack pour ce commentaire qui plait au "gavot"...Dans le sens différent de l'autre, des autres...Tu sais "l'estranger", celui qui n'est pas d'ici et par extension, pas du même milieu, pas de la ville...effectivement "les raîous" ou les "gavots" de la montagne cévenole et au dessus des plateaux lozériens...des "ploucs" quoi!...
Et ce qui m'amuse toujours depuis ma jeunesse, c'est de constater que chacun, à ce petit jeu, est le "gavot" de l'autre...l'ouvrier par rapport au commerçant /à l'artisan/à l'entrepreneur/ au bourgeois ou banquier etc...etc...
et comme ça , du Mont Lozère à la mer...(pour le midi)...et dans la Sarthe même chose, sans le Lozère et sans la mer!...
Si l'Homme n'apprend pas à s'élever par l'intelligence du cœur, il se condamne à la bêtise...et ceci est bien une problématique que seul les humains connaissent...
Amitiés ALAIN.

Écrit par : bordeau alain | 10/01/2010

Les commentaires sont fermés.